Chat with us, powered by LiveChat

SEEPH 2019 – Ray, Stephen, Mimi… et vous ?

Semaine emploi handicap seeph
Loin de nous, chez A/tout THÉÂTRE, l’idée de stariser le handicap mais comme la Semaine Européenne Pour l’Emploi des Personnes Handicapées arrive à grands pas, il est parfois bon de rappeler que toutes ces personnalités sont des véritables atouts pour notre société, avec leur handicap. Alors pourquoi n’en serait-ils pas pour nos entreprises? Parce que nous nous engageons, jour après jour, pour améliorer l’inclusion des personnes en situation de handicap, nous vous proposons d’agir à vos côtés pour faciliter leurs embauches et leur intégration au sein de votre entreprise…

Et si on jouait ? Qui connaît l’origine du mot « Handicap » ?

Qui connaît l’origine du mot « Handicap » ? Non mais, en vrai…sans rire, qui, concerné de près ou de loin, par le handicap, en tant que proche de personne porteuse de handicap, ou en tant qu’employeur, que collègue, s’est déjà posé cette question, à laquelle Alain Rey (Dans le dictionnaire historique de la langue française, rien que ça !) a répondu depuis looongteeeemps ! Et comme chez A/tout THÉÂTRE, on n’est pas avares non seulement de savoir-faire mais aussi de savoirs, nous disons merci Alain et partageons cet historique anglicisme : « hand in cap », mot anglais qui a désigné auparavant un jeu. Oui, vous avez bien lu : un jeu.

La règle en est simple : il s’agissait de se disputer des objets personnels dont le prix était proposé par un arbitre. La mise était déposée dans une coiffure (cap). Par la suite, apparut la forme contractée de handicap et le jeu changea : il concerna une compétition entre deux chevaux pour renvoyer finalement aux courses de chevaux en général. Le glissement de sens s’explique donc par l’idée de jugement comparatif de la valeur des objets, puis des chevaux.

On voit le mot apparaître en français avec d’autres termes relevant de l’hippisme. L’idée derrière étant d’égaliser les chances des concurrents en imposant aux meilleurs un poids plus lourd ou de parcourir une distance plus longue. Ensuite, ce terme s’est imposé à d’autres sports, comme le golf, entres autres.

De là vient donc l’idée d’« entrave », de « gêne », d’« infériorité » momentanée ou non.

Et si employer une personne porteuse d’un handicap compétente nous faisait gagner la partie ?

Sauf que voilà, être porteur.euse d’un handicap n’est pas un jeu. Et si l’on comprend bien maintenant l’origine du mot, son histoire, faisons face au présent afin de mieux préparer l’avenir car une chose est certaine : nous pouvons mieux faire. Et le présent rappelle douloureusement cet historique, notamment si l’on transpose ce jeu ancestral à la réalité du monde du travail : oui, l’idée d’un jugement comparatif de la valeur des personnes perdure. À ce jeu-là, l’actualité nous dit qu’il y a des perdants et surtout des perdantes – car les femmes en situation de handicap subissent bien souvent une double discrimination face à l’emploi… Bref, en 2018, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est de 19% contre 9% pour le total de la population active. En tout, ce sont plus de 500 000 demandeurs d’emploi en situation de handicap !

Et si employer une personne porteuse d’un handicap nous faisait gagner la partie ? Puisque nous comparons les la valeur des objets, des chevaux et des hommes, alors faisons-le jusqu’au bout !  Ray Charles, aveugle depuis l’âge de 7 ans et une de nos plus grands musiciens, Stephen Hawking qui malgré sa maladie de Charcot et sa paralysie, faisait partie des physiciens les plus brillants, Grégory Cuilleron, né avec une agénésie – qui lui a provoqué une absence de son avant-bras gauche – est passionné de cuisine, et il a étonné le jury et les téléspectateurs de Top Chef. Malentendant à 30 ans, Beethoven composait au sol avec un piano sans pied afin de ressentir les vibrations de ses notes Et nous pourrions citer ainsi des dizaines de personnes célèbres porteuses d’un handicap, visible ou non qui ont su briller par leurs compétences à leur image : hors du commun.

Avec A/tout THÉÂTRE…réfléchir et agir pour être toutes et tous gagnants !
Du 18 au 24 novembre aura lieu la Semaine Européenne Pour l’Emploi des Personnes Handicapées. La SEEPH est l’occasion de nous interroger sur les différents dispositifs mis en place pour faciliter l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. A/tout THÉÂTRE est à vos côtés pour échanger, partager informer et sensibiliser sur le travail des personnes en situation de handicap. Et parce que ce n’est simple pour personne, nous vous proposons aussi des actions concrètes pour accompagner le recrutement et l’inclusion des personnes en situation de handicap dans l’entreprise.

Au moment où l’Europe se tourne résolument vers l’avenir prometteur des entreprises recrutant des personnes hors du commun, représentant des atouts indiscutables pour les entreprises, rejoignez la partie et gagnez le jeu du hand in cap, avec A/tout THÉÂTRE !